Conseils pratiques

Contrôle technique : d’importants retards constatés en 2019

Publié le 03 février 2020

Avatar

Par IDYLAUTO

Si chaque année le nombre de véhicules qui ne se présentent pas à temps au contrôle technique augmente, 2019 a battu des records. La principale raison, une réforme du contrôle technique avec des tests plus exigeants, qui semble avoir refroidi bon nombre d’automobilistes. Ce phénomène est allé jusqu’à alarmer la profession, car il a engendré un important manque à gagner et pourrait devenir un véritable problème de sécurité routière.

Retard des contrôles techniques : la profession monte au créneau

Dans un communiqué de presse publié début décembre 2019, le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) fixe à 10 000 le nombre de véhicules présentant un danger important qui ne sont pas passés au contrôle technique. Mais ce chiffre n’évoque que les cas les plus graves. En effet, le nombre de véhicules en circulation sans leur contrôle technique à jour serait plus proche des 350 000, selon le Bureau de l’animation du contrôle technique déconcentré.

Quoi qu’il en soit, le CNPA évoque un manque à gagner des filières automobiles concernées par les opérations de contrôle technique de 100 millions d’euros en 2019. Si bien que l’organisme est allé jusqu’à adresser un courrier au Premier ministre, Édouard Philippe, pour pointer du doigt ce problème. Dans cette lettre ouverte, le CNPA propose quatre mesures pour inciter les automobilistes à régulariser leur situation :

  • Une relance automatisée pour les véhicules voyant leur contrôle technique arriver à son terme,
  • Une majoration de l’amende forfaitaire,
  • L’utilisation de la vidéoverbalisation pour contrôler sa validité,
  • L’obligation de justifier d’un contrôle technique validé depuis moins de six mois lors de toute souscription à une assurance automobile.

Que risque-t-on à rouler sans contrôle technique ?

Outre le fait de représenter un danger pour soi et pour les autres automobilistes, rouler sans contrôle technique vous expose à un risque d’amende de 135 euros (minorée à 90 euros si vous payez sous 3 jours). Plus grave, la carte grise du véhicule peut être saisie durant sept jours. Si tel est le cas, une fiche de circulation provisoire vous est remise, vous permettant d’emmener votre voiture se faire contrôler.

Pour éviter les risques, mieux vaut respecter les délais. N’oubliez pas, la date du nouveau contrôle technique est à fixer avant la fin de la validité du précédent, c’est-à-dire deux ans. Pour les véhicules neufs, il est à effectuer au cours des six mois avant le quatrième anniversaire de leur mise en circulation. En cas de contre-visite de contrôle technique, vous disposez de deux mois pour effectuer les réparations. Passé ce délai, un nouveau contrôle technique devra être effectué.

Hybride ou électrique : comment choisir sa voiture écologique d’occasion ?

Entre les véhicules 100 % électriques et les automobiles hybrides, le marché des voitures écologiques est en plein...

Lire la suite

Comment choisir une voiture familiale d’occasion : les conseils IDYLAUTO

Avoir des enfants implique bien souvent de changer de voiture. Il devient alors nécessaire d’avoir un véhicule...

Lire la suite
Groupe 392 1 équipe de
130 professionnels
Groupe 409 100%
à votre écoute
Icon map-car-rental Location
de véhicules
Groupe 410 Experts
depuis 40 ans
Haut de page